Categories
Uncategorized

Liam Gallagher confirme l’arrivée de son 3e album solo

L’interprète de For What It’s Worth a révélé l’information sur son terrain de jeux préféré : Twitter.

Photo : Stefan Brending/Creative Commons

Alors que son deuxième album solo, “Why Me, Why Not”, est tout juste sur le point de fêter ses un an, Liam Gallagher a annoncé l’arrivée de son troisième LP pour l’année prochaine. Il devrait également publier un nouveau single d’ici la fin de l’année.

En complément : Liam Gallagher blague sur sa distanciation sociale avec Noel
En complément : COVID-19 : Confiné, Liam Gallagher pète un plomb sur les réseaux sociaux

C’est sur Twitter que l’enfant terrible de Manchester a dévoilé l’information, répondant à cette question posée par un fan : “L’album sortira-t-il cette année ou l’année prochaine ?“. “L’année prochaine, mais je vous donnerai une petite chanson cette année pour vous mettre du baume au coeur“, a confié Liam Gallagher.

Le chanteur a également démenti l’arrêt éventuel de sa carrière solo, comme il l’a déjà sous entendu à plusieurs reprises. Toujours dans la démesure, il a annoncé vouloir carrément sortir deux albums par an après son troisième disque, juste pour embêter ses détracteurs. Le confinement aura sans doute été prolifique pour l’artiste…

L’article Liam Gallagher confirme l’arrivée de son 3e album solo est apparu en premier sur Rock&Folk.

Categories
Uncategorized

Anaal Nathrakh a dévoilé un nouveau titre : The Age Of Starlight Ends. Il sera disponible…

Anaal Nathrakh a dévoilé un nouveau titre : The Age Of Starlight Ends. Il sera disponible sur Endarkenment prévu pour le 2 octobre.

Categories
Uncategorized

TOMORROW’S RAIN dévoile la nouvelle chanson « Into The Mouth Of Madness » (avec Jeff Loomis de ARCH ENEMY et Kobi Farhi d’ORPHANED LAND)

Le groupe de dark/doom israélien TOMORROW’S RAIN – formé par Yishai Sweartz et le musicien et l’ingénieur studio Maor Appelbaum – sortira son premier album, intitulé Hollow, le 11 septembre 2020 via AOP Records.

L’album a été produit, mixé et masterisé par Dory Bar-Or. L’artwork est l’oeuvre de Lenzner Ziv.

Chanson « Into The Mouth Of Madness » (feat. Jeff Loomis de ARCH ENEMY & Kobi Farhi de ORPHANED LAND) :

Line-up :

Yishai Swearts : chant
Raffy Mor : guitare
Shiraz Weiss : clavier
Yaggel Cohen : basse
Tomy Minas : guitare
Nir Nakav : batterie

Tracklist :

01. Trees (feat. Shlomi Bracha de MASHINA)
02. Fear (feat. Aaron Stainthrope de MY DYING BRIDE)
03. A Year I Would Like To Forget
04. In The Corner Of A Dead End Street (feat. Greg Mackintosh de PARADISE LOST, Sakis Tolis de ROTTING CHRIST & Kobi Farhi de ORPHANED LAND)
05. Misery Rain (feat. Fernando Ribeiro de MOONSPELL & Mikko Kotamaki de SWALLOW THE SUN)
06. Into The Mouth Of Madness (feat. Jeff Loomis de ARCH ENEMY & Kobi Farhi de ORPHANED LAND)
07. Hollow (feat. Spiros Antoniou de SEPTICFLESH)
08. The Weeping Song (feat. Kobi Farhi de ORPHANED LAND, Anders Jacobsson de DRACONIAN & Lisa Cuthbert de THE SISTERS OF MERCY)
09. Fear (Acoustic Version)

Clip vidéo de la chanson « Misery Rain » avec avec Fernando Ribeiro de MOONSPELL et Mikko Kotamaki de SWALLOW THE SUN) :

Clip vidéo de la chanson « In The Corner Of A Dead End Street » avec Greg Mackintosh (PARADISE LOST, STRIGOI), Sakis Tolis (ROTTING CHRIST) & Kobi Farhi (ORPHANED LAND) :

Chanson « Fear » (feat. Aaron Stainthrope de MY DYING BRIDE) :

Artwork :

Categories
Uncategorized

Richard Ashcroft annonce l’arrivée d’un album acoustique

Ce nouveau disque, qui devrait arriver prochainement, sera composé des plus grands tube de l’ancien chanteur de The Verve.

Photo : Ed Webster/creative commons

Après la sortie de son cinquième LP solo, “Natural Rebel” en 2018, Richard Ashcroft s’attaque à un tout nouveau projet : la parution d’un album acoustique, composé de ses plus grandes chansons.

Je me prépare à débuter un set acoustique de mes meilleurs titres, a-t-il confié lors d’une interview accordée à Radio X. Je vais les dépouiller et les mettre complètement à nu. C’est mon prochain truc. Je suis très excité“.

En complément : Liam Gallagher “EXIGE” la réunion d’Oasis
En complément : “OK Computer” de Radiohead élu “Album Ultime des 90 outre-Manche”

Et d’ajouter : “J’enregistre, je continue, je passe à autre chose. Ce sera mon prochain disque et de là, quand ça sortira, cette nuit mythique dans ma tête se déroulera“.

Le chanteur n’a toutefois pas précisé si cet album comprendra uniquement ses oeuvres solo ou s’il inclura également des morceaux de The Verve. Plus d’informations à suivre !

L’article Richard Ashcroft annonce l’arrivée d’un album acoustique est apparu en premier sur Rock&Folk.

Categories
Uncategorized

Issues s’est séparé de Tyler Carter (leur chanteur) suite à des accusations de viol.

Issues s’est séparé de Tyler Carter (leur chanteur) suite à des accusations de viol.

Categories
Uncategorized

Respire va sortir Black Line chez Holy Roar le 13 novembre (pochette/tracklist). Tempest est déjà en…

Respire va sortir Black Line chez Holy Roar le 13 novembre (pochette/tracklist). Tempest est déjà en écoute. 

Categories
Uncategorized

10 B.O. inoubliables de films et séries à (ré)écouter

Les bandes sonores prennent de plus d’importance dans la construction d’une œuvre visuelle et deviennent quasiment un personnage à part entière – lorsqu’elles sont bien faites. Voici 5 séries et 5 films avec les meilleures B.O. Attention, liste non exhaustive !

Crédit Photo : DR

Vinyl

Martin Scorsese et Mike Jagger se sont associés pour produire la série Vinyl. Elle suit la vie de Richie Finestra, un producteur de musique dans les années 1970, qui tente de gérer sa crise de la quarantaine tout en essayant de faire renaître de ses cendres son label en dénichant de nouveaux artistes. A cet univers impitoyable s’ajoute une bande son mémorable emmenée par Otis Redding, Ty Taylor, David Bowie, Iggy Pop, Royal Blood. Malheureusement, malgré tous les arguments en faveurs de la série – y compris le fils de Mick Jagger, James, en leader du groupe phare du show, Nasty Bits – les audiences n’ont jamais décollé. Elle a été déprogrammée à la fin de la première saison à cause de son budget faramineux.

En complément : Young Americans” de David Bowie réédité en vinyle doré

The Get Down

C’est la série événement de l’année 2016. The Get Down revient sur la naissance du hip-hop dans le quartier du Bronx à New York. Et s’il y a bien un élément sur lequel le réalisateur Baz Luhrmann ne pouvait pas se planter, c’est la bande son. Pari relevé haut la main, puisque même si les critiques restent mitigées sur la qualité globale de la série, tout le monde s’accorde à dire que la soundtrack est incroyable. Les personnages principaux Ezekiel et Mylene (respectivement rappeur et chanteuse disco/soul) apportent un lyrisme contrastant face aux grandes Donna Summer et Lyn Collins, ou bien Grand Master Flash et DJ Kool Herc, pionniers du hip hop.

En complément : Les meilleurs films musicaux à (re)voir sur Netflix

Peaky Blinders

On s’éloigne des séries musicales avec celle qui a sans doute l’une des meilleures bandes sons de ces dernières années : Peaky Blinders. Le générique suffit à nous faire comprendre que la musique qui accompagnera le show sera de très haut niveau. Sur la somptueuse Red Right Hand de Nick Cave, le personnage principal Thomas Shelby déambule dans les rues sales du Birmingham d’après guerre. La série suit l’ascension du gang des Peaky Blinders avec une BO toujours très juste, qui complète l’image. Un rock sombre qui prend son temps, parfois, pour exploser dans les moments cruciaux.

En complément : Nick Cave : Une figurine “Red Right Hand” bientôt disponible

Sons of Anarchy

D’un gang à l’autre, il n’y a qu’un pas. Il était évident qu’une série centrée autour d’une bande de motards américains, conduisant des Harleys-Davidson allait devoir soigner sa musique. C’est chose faite. La bande son, essentiellement hard rock, participe à plonger le public dans cet univers de bikers où la testostérone et la violence font la loi.

En complément : Les 10 plus grandes bêtes de scène du rock

Californication

Ce show est une ode à l’esprit rock. Sex, drogue, et rock&roll. Hank Moody est désabusé, sarcastique et cynique. Ecrivain en manque d’inspiration, divorcé, il va se réfugier dans les excès, mais toujours accompagné par les plus grands noms du rock en fond sonore. Le premier épisode débute sur les Rolling Stones, You Can’t Always Get What You Want, ensuite c’est un défilé : Ozzy Osbourne, Marylin Manson, Pink Floyd, Guns N’Roses, Metallica et bien d’autres…Bref, une série qui s’écoute en plus de se dévorer.

En complément : Les Rolling Stones vont ouvrir leur boutique à Londres

Les Gardiens de la Galaxie

La sortie du film a fait l’effet d’une petite bombe. Non seulement par son histoire, ses personnages et son univers, mais surtout par la bande son qu’il propose. Pourtant elle n’a rien de révolutionnaire : c’est une vieille cassette de rock. La musique phare du long métrage Hooked on A Feeling de Blue Swede est accompagnée par Redbone, The Runaways, ou bien The Raspberries. Une jolie manière de sublimer ce très bon film.

En complément : Les meilleures autobiographies des légendes du Rock

Good Morning England :

Comment aborder des bandes originales de film sans évoquer celle de Good Morning England ? La “Radio Rock” porte bien son nom, et les titres choisis pour le film sont mis en scène avec beaucoup de brio. Peu importe le nombre de visionnages, les premières notes des Beach Boys continueront toujours de faire frissonner de plaisir, Eleonor des Turtles de faire danser et Stay With me Baby de faire chanter (et pleurer).

En complément : The Beach Boys : Brian Wilson fête ses 78 ans

Quentin Tarantino :        

La quasi-totalité des films de Quentin Tarantino ont une BO impeccable. You Never Can Tell de Chuck Berry, classique de chez classique, immortalisé à l’écran par la danse de John Travolta et Uma Thurman, est devenu culte pour beaucoup de cinéphiles. Mais chacune des bandes son de Tarantino a sa propre identité et s’inscrit parfaitement dans l’ambiance que le cinéaste souhaite insuffler à son œuvre. Mention spéciale à Django Unchained, dont certaines musique sont signées Ennio Morricone et d’autres qui, par leur anachronisme, apportent un réel poids à l’ensemble du film.

En complément : Historiff : Chuck Berry, “Johnny B. Goode”

Arizona Dream

Arizona Dream est un film très particulier mélangeant le rêve et la réalité, l’absurde et le réalisme, la comédie et le drame, la légèreté et la noirceur. Et c’est dans ce genre de production que Goran Bregović, en charge de la bande originale du long métrage, dévoile tout son talent. L’artiste y capte l’intention globale d’Emir Kusturica et la retranscrit dans une musique à fleur de peau. Sa collaboration avec Iggy Pop, sur le single In the Death Car, vient souligner une bande son déjà formidable.

En complément : Le perroquet d’Iggy Pop nouvelle coqueluche d’un hôpital

Hans Zimmer & John Williams

Il était obligatoire d’achever ce tour d’horizon des plus grandes B.O., par les deux patrons du milieu. Ces compositeurs ont façonné le monde des bandes originales depuis une quarantaine d’année. Tous les plus grands chefs-d’œuvre du cinéma ont une B.O. signée par l’un des de ces deux Grands du cinéma. Pêle mêle : Harry Potter, Jurassic Park, la trilogie Batman, Pirate des Caraïbes, Le Roi Lion, Le Dernier Samouraï, E.T. l’extra-terrestre, Indiana Jones Gladiator et bien d’autres…

En complément : 10 produits dérivés surprenants du merchandising rock

L’article 10 B.O. inoubliables de films et séries à (ré)écouter est apparu en premier sur Rock&Folk.

Categories
Uncategorized

MISERY INDEX signe chez Century Media Records

Le label Century Media Records annonce la signature de MISERY INDEX dans ses rangs. Le groupe travaille actuellement sur leur septième album studio, qui devrait sortir en 2021 juste avant le vingtième anniversaire du groupe.

Le nouvel album succédera à Rituals Of Power paru en mars 2019 chez Season Of Mist.

Categories
Uncategorized

Cole Crutchfield de Knocked Loose sort un album pour son projet Indie/Emo nommé Eastwood. It Never Gets Easy…

Cole Crutchfield de Knocked Loose sort un album pour son projet Indie/Emo nommé Eastwood. It Never Gets Easy se dévoile avec I (Don’t) Need You avant sa sortie le 18 octobre chez Pure Noise. 

Categories
Uncategorized

Devo : Mark Mothersbaugh touché par le coronavirus, “C’était terrifiant”

Hospitalisé pendant dix jours et placé sous respirateur après avoir contracté la maladie, le chanteur s’est confié au LA Times sur ce moment difficile.

Photo : livepict.com/creative commons

Malgré toutes ses précautions, Mark Mothersbaugh, chanteur et multi-instrumentaliste de Devo, a lui aussi été touché par le coronavirus. Si l’artiste a essayé d’éviter au maximum les sessions en studio pour les quatre films d’animation dont il composait le score avant le confinement, il s’est une fois retrouvé dans un espace restreint en compagnie d’un grand nombre de gens qu’il ne connaissait pas. La fois de trop, selon lui, où il aurait attrapé le virus.

Lorsque les symptômes sont arrivés quelques jours plus tard, il a d’abord pensé à une fatigue extrême à cause du surmenage. Mais avec une température avoisinant les 40 degrés, le musicien a commencé à prendre les choses très au sérieux. “Une infirmière est venue le matin suivant et a dit ‘Vous devriez être à l’hôpital’, raconte-t-il au LA Times. J’ai dit, ‘C’est ridicule’. Elle a répondu qu’elle était infirmière depuis 30 ans : ‘Vous avez besoin d’une ambulance tout de suite'”.

En complément : Duran Duran : John Taylor testé positif au coronavirus, il témoigne
En complément : John Prine, légende de l’Americana, est mort du coronavirus

Mothersbaugh est alors passé d’un “je ne me sens pas très bien” le mardi à un départ aux urgences le samedi. “C’était terrifiant“, selon sa femme Anita Greenspan. Au total, le chanteur a passé dix jours sous respirateur à combattre la maladie. Une expérience “dévastatrice” selon les propos rapportés par LA Times, mais “malheureusement instructive“. “Tout est devenu plus sérieux que je n’aurais imaginé. Pour tous ceux qui doute sur la réalité du COVID-19, c’est vrai, c’est très vrai“, assure-t-il.

L’article Devo : Mark Mothersbaugh touché par le coronavirus, “C’était terrifiant” est apparu en premier sur Rock&Folk.