Categories
Uncategorized

Les Foo Fighters cherchent l’espoir dans le clip de “Waiting On A War”

Le groupe de rock américain vient de mettre en ligne la vidéo de leur dernier single extrait de “Medicine At Midnight”, Waiting On A War.

Photo : capture écran YouTube

Dans les bacs le 5 février prochain, le nouvel album des Foo Fighters s’annonce épique. Porté par le déroutant Shame, Shame, le très efficace No Son Of Mine, et le petit dernier en date, Waiting On A War – single signature du groupe – le disque s’annonce très prometteur.

En complément : Foo Fighters : l’enregistrement du nouvel album perturbé par des fantômes…

Réalisé par la photographe de mode Paola Kudacki, déjà aux commande du sublime Shame, Shame, ce nouveau clip à l’ambiance morose montre des adolescents fatigués par le monde sombre qui les entoure, entrecoupés par des plans du groupe.

Un single écrit par Dave Grohl pour sa fille de 11 ans Harper, inquiète d’un avenir “sans espoir” et dans lequel il se souvient de sa peur de la guerre étant enfant.

Je faisais des cauchemars de missiles dans le ciel et de soldats dans mon jardin, principalement à cause de la tension politique au début des années 1980 et ma proximité avec le Capitole de la Nation. J’ai passé ma jeunesse sous un nuage sombre et un futur sans espoir“, expliquait-il la semaine dernière dans un post partagé sur les réseaux sociaux.

En complément : Les Foo Fighters dévoilent la touchante “Waiting On A War”
En complément : Foo Fighters : l’histoire du riff d'”Everlong” en podcast

A quelques jours de la sortie de “Medicine At Midnight”, Dave Grohl continue également de lâcher quelques détails sur le contenu de l’album. Dans une interview accordée à OK! Magazine et relayée par le site Fooarchive.com, il révèle entre autres que le titre No Son Of Mine est un “hommage au défunt grand chanteur de Motörhead, Lemmy“.”J’aimerais que Lemmy soit vivant pour l’entendre, parce qu’il verrait à quel point il a été une influence pour moi“, confie-t-il.

En complément : Motörhead : Un biopic sur Lemmy est sur les rails

Il explique aussi que le morceau Cloudspotter, encore tenu secret, est “littéralement un hymne pour les pessimistes” et que les “grooves et les tempos” de Shame Shame n’avaient jamais été expérimentés par le groupe avant. “Cela a juste commencé avec un beat de batterie, et puis j’ai trouvé ce rythme bizarre de clappement. Avec une guitare acoustique, une basse, un clavier et du chant, ce sont juste quatre éléments très simples, raconte-t-il, mais c’est toujours reconnaissable comme quelque chose que les Foo Fighters feraient (…)“.

“Medicine At Midnight” est déjà disponible en pré-commande.

L’article Les Foo Fighters cherchent l’espoir dans le clip de “Waiting On A War” est apparu en premier sur Rock&Folk.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *